Villa marocaine moderne

Née au début du protectorat en 1912, l’architecture marocaine moderne allie avec harmonie style art déco made in France et influences orientales. Dès son arrivée au Maroc, le Général Hubert Lyautey imagine des villes nouvelles en retrait des médinas et offre aux architectes français, avec, à leur tête, Henri Prost, un véritable laboratoire d’expérimentation où se mêlent culture locale et modernisme à l’Européenne.

Prost fera venir une panoplie d’architectes, d’urbanistes et de paysagistes qui feront les grandes villes marocaines : Marius Boyer, père de l’architecture coloniale, Jean Balois, créateur de l’immeuble El Glaoui à Casablanca, Pierre Jabin, qui y signa le fameux cinéma Rialto, Albert Greslin ou l’amour du luxe, Adrien Laforgue, architecte de l’Etat,… Ensemble, ils perfectionneront le style art déco, une architecture résolument moderne, usant de matériaux futuristes et traditionnels pour construire Fès, Marrakech, Meknès ou encore Casablanca. Mais ce n’est pas tout.

C’est à l’architecte Henri Tastemain, que fut confiée la reconstruction d’Agadir, suite au tremblement de terre qui a frappé la ville balnéaire en 1960. On lui doit notamment le superbe immeuble de la Paternelle Africaine et la réalisation des principales facultés du pays.

Sources : http://www.amush.org/agadir-patrimoine-moderne/

http://www.huffpostmaghreb.com/2016/06/18/architecte-maroc_n_10542742.html

Besoin de renseignements ?

Si vous souhaitez davantage d’informations sur L’Orangeraie, n’hésitez pas à nous contacter :