Visitez le village

 

Le Maroc séduit encore les résidents belges - Article LeSoir

Le mercredi 12 octobre 2016

La région d’Agadir, dans le sud du Maroc, a attiré plusieurs Belges à venir vivre une retraite tranquille. Dans la piscine qui trône au milieu de leur jardin d’Eden, ils ont noyé le stress de leur vie d’antan…

 


Sur la terrasse de leur nouveau paradis marocain, les résidents de l’Orangeraie savourent le temps présent. Ils ont choisi d’acheter un bien à l’étranger, une démarche que les Belges sont toujours plus nombreux à adopter. © D.R.

En Belgique, le dernier indice Trevi dont nous faisons état en pages intérieures démontre que le résidentiel se porte bien. Une hausse tant au niveau des volumes que des prix, mais une hausse contrôlée : voilà de quoi ravir les professionnels du secteur qui savent que des pics importants, dans un sens comme dans l’autre, ne sont jamais sains.

Pour la première fois de l’année, le réseau d’agences révèle par ailleurs que la hausse est constatée dans la quasi-totalité des régions. Deux exceptions toutefois : la Flandre Occidentale, et plus précisément les biens situés sur la Côte, ont montré une croissance des prix nettement plus importante (+6 %) ; le Hainaut reste quant à lui à la traîne avec des prix en légère décroissance (-1,5 %).

Lors de l’analyse de l’indice, on constate également la part de plus en plus importante des investisseurs parmi les acheteurs de biens neufs (près de 50 % sur certains projets). La Belgique a toujours eu, on le sait, un très fort pourcentage de propriétaires. Elle voit chaque jour davantage ce nombre diminuer au profit des locataires – de plus en plus nombreux –, une tendance qui est en marche depuis plusieurs années.

Des propriétaires acquéreurs heureux, nous en avons rencontré beaucoup au Maroc, à une trentaine de minutes à l’est d’Agadir. Au sein d’un projet résidentiel intitulé l’Orangeraie développé depuis 2012 par le promoteur local Dyar Shemsi, ils ont acheté une villa, souvent avec piscine, dans le but de profiter de la douceur de vivre du Maroc, un pays du Maghreb à la situation politique et sécuritaire bien différente de celle de ses voisins.

Côtoyant beaucoup de résidents français qui ont fait comme eux, ces Belges qui ont tout plaqué au pays pour s’en aller profiter de la chaleur, loin du stress, savourent leur investissement – somme toute raisonnable dans un projet qui recensera un total de 240 villas - sur le plan personnel mais aussi sur celui financier lorsqu’ils louent, par exemple, leur bien, le temps d’un retour en Belgique pour visiter leur famille ou leurs amis.

On le sait, les Belges qui partent vivre à l’étranger ont le plus souvent la cinquantaine bien sonnée, voire beaucoup plus. Les destinations ne manquent pas, avec l’Espagne en tête de liste. Pour ceux-là, les flux et reflux du marché résidentiel belge ne les intéressent plus que très moyennement…

source : http://www.lesoir.be/1335214/article/economie/immo/2016-10-06/maroc-seduit-encore-residents-belges


Téléchargez la newsletter


Aimez-vous cette nouvelle?